Le chant créatif – défi 1

Premier défi: Chanter. C’est ma vocation, je le fais spontanément depuis que je suis toute petite. Je suis née dans la musique pratiquement. Mon père en mettait tous les jours et nous réveillait même le week end en musique. Aujourd’hui, je vais vous parler de mon parcours musical, du chant et surtout de ce que j’appelle le chant créatif. Et je vous partagerai une astuce pour savoir bien chanter.

Mon parcours musical en chanson :

Mes parents étaient fans de rock’n’roll et m’ont embarqué au Nigéria à l’âge de 2 ans et demi. Là bas, les premières sonorités que j’ai entendu, ce sont les percussions. L’un des africains en jouait souvent en bas de notre immeuble. Aujourd’hui, j’aime à dire que la musique coule dans mes veines. Dès que j’entends de la musique, je ne peux m ’empêcher de danser un peu ou chantonner : le pieds, la main, les doigts ou la tête tape le rythme.

De retour en France, j’ai participé à des séances musicales à la galerie sonore. Ensuite, à l’école, une de mes maîtresses nous a fait participé à des concours de chorale. A côté de ça, j’ai pris des cours de piano pendant 5 ans malheureusement, j’ai un peu délaissé par la suite, le piano ne pouvant pas se transporter partout.

A l’université, j’ai intégré la chorale universitaire Vox campus qui avait son orchestre. J’ai passé des moments mémorables avec eux. Nous chantions souvent dans les églises qui ont une très bonne acoustique. Nous avons fait une tournée en Hongrie en passant par l’Allemagne, l’Autriche et la Suisse. Mon plus beau souvenir de cette tournée fut à Salzbourg où nous avons chanté a cappella sous les voûtes du château. Et nous avons même enregistré un disque !

Adulte, je me suis plus consacrée à la danse et j’ai découvert les danses latines : salsa, bachata, kizomba et semba. Cela fait maintenant plus de 10 ans que je pratique. Un peu moins depuis 1 an malheureusement, le covid19 ne nous a pas épargné. Et puis j’ai aussi découvert le chant prénatal pendant ma grossesse et les circles songs et je me suis formée. J’ai participé à des cercles de chant intuitif. Bref, de toutes ces expériences, j’ai acquis un certain bagage musical que je souhaite maintenant vous partager.

Le chant  et la respiration :

La respiration :

Quand on parle de chant, on parle forcément de la respiration. Plutôt anxieuse, cela m’a bien aidé. Effectivement, bien respirer permet de mieux réguler ses émotions, son anxiété et aussi de calmer son mental. On a tendance à croire que lorsque nous respirons c’est en haussant les épaules et en gonflant ses poumons tout en bombant son thorax. En fait, pour prendre bien conscience de sa respiration naturelle, il y a une astuce.

D’abord, je vous invite à prendre le temps de le faire juste quelques minutes en vous isolant des distractions. Posez une main sur le ventre et une main sur la hanche, le pouce derrière le dos et les autres doigts devant. Et prenez conscience de votre respiration. Comment l’air entre dans vos narines ? dans vos poumons? passe dans votre corps ? Quels sont les mouvements instinctifs de votre respiration ? Votre ventre se gonfle à chaque inspiration et se dégonfle à l’expiration. Le thorax, lui, bouge à peine, ce sont plutôt les côtes qui sont légèrement soulevées.

Quand on parle de chanteurs qui ont du coffre. Ce n’est pas vraiment la cage thoracique qui fait office de coffre mais le ventre. Tout se passe entre le bas du ventre et le diaphragme. Plus l’amplitude est grande, mieux c’est !

Le chant :

Alors tout le monde connaît des chansons et chacun à ses préférences mais quand je parle de chant, cela englobe tout ce qui est voix chanté : des vocalises aux chansons. Nous pouvons très bien chantonner une mélodie sous sa douche comme nous pouvons nous prendre pour une Castafiore en fin de soirée avec ses potes. Simplement des sons, quelques vocalises suffisent pour chanter tout en se faisant du bien.

Lorsque nous chantons, nous utilisons notre respiration avec plus amplitude. L’air circule plus vite dans nos poumons. Ce qui implique une meilleure distribution de l’oxygène dans tout notre corps. Voilà pourquoi nous sommes plus détendus après avoir chanter. Et si ça vous arrive de bailler par la suite, c’est signe que vous êtes bien détendu.

J’entends déjà certains me dirent : « je ne sais pas chanter ! » D’une, chanter cela s’apprend et quand vous chanter sous votre douche c’est pour vous pas pour les autres. Comme disait l’une de mes profs de chant, l’important n’est pas de chanter juste mais juste de chanter. Il suffit de connaître quelques techniques pour bien placer sa voix, être en rythme et de s’entraîner régulièrement pour ajuster la justesse de votre voix.

La partition est une chose, le chant en est une autre. Ce qu’il faut, c’est avoir la musique en tête et la chanter avec le corps.

citation de Luciano Pavarotti

Qu’est-ce que le chant créatif ?

Personnellement, j’affectionne de chanter simplement des sons mélodieux. J’appelle cela du chant créatif tout simplement parce que je crée les mélodies en fonction de mes ressenties et de mon état d’esprit du moment. Nous pouvons aussi parler de chant intuitif. Ayant participé à quelques cercles de chant intuitif, ce sont plus des chants venant d’un autre âge ou des chants traditionnels du monde entier qui ressortent de ces échanges. Dans le chant créatif, j’intègre des techniques apprises en chorale et en chant prénatal. J’utilise les émotions et les visualisations. Nous nous amusons avec les sons. Nous pouvons le pratiquer seul ou à plusieurs.

A plusieurs, cela peut se faire de façon intuitive en cercle ou alors en pratiquant les circles songs. C’est une technique qui consiste à ce que chaque participant vienne au centre proposer différentes mélodies avec des sons, une pour chaque personne ou groupe si vous êtes nombreux et il orchestre le tout en faisant varier le ton et la cadence. Il peut à tout moment proposer de nouvelles mélodies.

Les pow wow ou les rappeurs en font d’une certaine manière.

Je vous propose d’expérimenter le chant créatif chez vous, faites l’exercice de respiration vu plus haut et incluez un son à chaque expiration en allongeant le son progressivement. Faites cela 5 à 10 fois de suite et changer de son. Cela vous fera un bon échauffement avant de pratiquer le chant créatif là où vous voulez quand vous voulez.

Dîtes moi en commentaire si vous avez essayer les exercices, si vous avez envie de pratiquer le chant créatif, le chant prénatal et si vous voulez en savoir plus.

Partagez cette article si vous l'aimez!

1 commentaire

  1. Bravo pour cet article très intéressant ! Je ne connaissais pas ce concept de chant créatif même si je le pratique régulièrement sans le savoir depuis longtemps. Le chant fait aussi partie de ma vie, il m’apaise et me nourrit. J’ai également eu l’occasion de pratiquer le chant prénatal, belle expérience !

Laisser un commentaire